Injustice – Les dieux sont parmi nous

Pitch du premier tome - Manipulé par le Joker, Superman tue la mère de son enfant à naitre : Lois Lane. Fou de rage, l'Homme d'Acier s'en prend directement au Clown Prince du Crime et l'arrache des mains de Batman pour lui ôter la vie. Cet assassinat de sang-froid marque le début d'une ère sombre pour les héros de la Ligue de Justice. Une ère où chacun devra choisir soigneusement son camp : rejoindre la croisade aveugle de Superman contre le crime ou entrer en rébellion aux côtés de Batman.

Injustice est un elseworld de DC comics. Reprenant les superhéros les plus connus de l’éditeur américain (Batman, Superman, Wonderwoman, Flash, Green Lantern…) mais également de nombreux personnages moins populaires, cette saga ne participe toutefois pas à la continuité officielle de l’univers DC. De ce fait, elle peut se permettre de proposer une saga unique, originale, et surtout avec de vrai enjeux, puisque rien n’empêche les auteurs de faire évoluer (mourir?) les personnages à leur guise, hors du canon de DC Comics.

Néanmoins, l’originalité de Injustice ne s’arrête pas là. En réalité, cette série de comics est une commande qui avait pour but d’étendre l’univers proposé par le jeu vidéo du même nom, à la façon d’un long préquel. Pour autant que je le sache (je n’ai absolument pas joué au jeu), le comics a dépassé le jeu dans le cœur des fans, puisque la saga multiplie les très bonnes critiques.

Notes moyennes des albums

  • Tome 1 : Année 1, 1ere partie - 8.3 / 10
  • Tome 2 : Année 1, 2nde partie - 7 / 10
  • Tome 3 : Année 2, première partie - 7.3 / 10
  • Tome 4 : Année 2, seconde partie - 7.7 / 10

En savoir plus sur la série...

Editeur :

Nombre total d'albums : 11 tomes

Avancement :